cafeblogger

3 conseils pour préparer un entretien d’embauche

L’entreprise souhaite vous rencontrer lors d’un entretien. Vous devez vous y préparer soigneusement. Cela augmente vos chances d’obtenir le poste et vous libère d’une partie de votre nervosité. Dans les services RH, les entretiens d’embauche sont quotidiens. Cependant pour les candidats, ils sont tout sauf les routiniers. Ceux qui se présentent bien augmentent leurs chances d’obtenir le poste. Une bonne préparation est utile. On a résumé ce qui importe en trois conseils.

1. Organisation et information

Confirmez rapidement la date de l’entretien, si cela vous convient. La meilleure chose à faire est d’appeler. Remerciez-les de leur invitation, fixez un autre rendez-vous si nécessaire et demandez qui sera présent à l’entretien. Il sera ainsi plus facile à préparer. En savoir plus sur l’entreprise. Vous pouvez trouver des informations sur son site web, sur les médias sociaux et dans les médias. Si des questions vous viennent à l’esprit, écrivez-les tout de suite pour les poser plus tard. Si vous savez qui assistera à l’entretien, faites également des recherches sur ces personnes. Le fait de savoir à l’avance à qui vous aurez affaire par la suite élimine toute tension incertaine.

Prévoyez une marge de temps pour le voyage, car il peut toujours y avoir un imprévu. Embouteillage sur la route, retard du train. Appelez bien à l’avance si vous risquez d’être en retard.

2. Les vêtements et le langage corporel

.Un entretien est un rendez-vous officiel, choisissez des vêtements appropriés. Le langage corporel joue un rôle important. Soyez confiant, amical et ouvert. La meilleure chose à faire est de s’entraîner à l’entretien avec sa famille ou ses amis et de répartir les rôles : le responsable du personnel, le supérieur hiérarchique et vous, en tant que candidat. Si vous filmez cet exercice, vous pouvez voir par vous-même quelle a été votre performance. Constituez un dossier de candidature avec tous les documents nécessaires. Cela comprend la lettre de motivation, le CV et les références. N’oubliez pas votre liste de questions pour l’entreprise, un bloc-notes et un bon stylo à bille.

3. Présentation et questions

Comme toute conversation, celle-ci commence par une série d’introductions. Il s’agit d’une sorte d’échauffement, jusqu’à ce qu’on vous demande de vous présenter. Il est préférable de vous recommander pour le poste annoncé que de réciter votre CV par cœur. Commencez par le fond en parlant de votre expérience dans votre emploi actuel. Parlez de vos projets, de vos réussites et de vos points forts. Expliquez ce qui est important dans vos antécédents professionnels en tenant compte du nouveau poste. Vous pouvez également préparer et vous exercer à la maison, car vous savez ce que l’entreprise attend de l’offre d’emploi. Votre présentation doit durer au maximum cinq minutes. Les questions qui suivent sont assez fréquentes. Quelles sont vos forces et vos faiblesses, pourquoi voulez-vous quitter votre ancien emploi, qu’est-ce qui vous attire dans notre entreprise ? Vous pouvez réfléchir à l’avance aux réponses à ces questions évidentes et à d’autres questions typiques. Le premier tour est souvent suivi d’une deuxième série d’entretiens.

Au cours du premier tour, les entreprises effectuent une présélection, tandis que le second tour est plus approfondi. Le salaire est discuté et souvent une visite de l’entreprise et du lieu de travail éventuel est proposée. Tirez les leçons du premier entretien, attendez-vous à des questions de suivi critiques et préparez-vous aussi minutieusement que la première fois. Cela augmentera vos chances.

Quitter la version mobile